Navigation – Plan du site
La monarchie espagnole des Habsbourg aux carrefours de l’Europe. Territoire, identités, conflits

La monarchie espagnole aux carrefours de l’Europe (XVIe-XVIIe siècles). Territoire, identités, conflits

Araceli Guillaume-Alonso
Traduction de Béatrice Pérez
Cet article est une traduction de :
La monarquía española en las encrucijadas europeas (siglos XVI-XVII). Territorios, identidades, conflictos

Texte intégral

1Ce dossier monographique réunit neuf articles qui sont la version remaniée des communications présentées dans le cadre du colloque international La monarchie espagnole aux carrefours de l’Europe (XVIe-XVIIe siècles). Territoires, identités, conflits. Cette rencontre s’est tenue à Sanlúcar de Barrameda, du 7 au 9 novembre 2011, dans le cadre de la Fundación Casa de Medina Sidonia.

2Coordonnée par Araceli Guillaume-Alonso (Université Paris-Sorbonne, CLEA1-Checla) et Liliane Dalhmann (Fundación Casa de Medina Sidonia), cette rencontre avait bénéficié du soutien de CLEA (EA 4083), du Centre Roland Mousnier, de l’École Doctorale IV et du Conseil Scientifique de l’Université Paris-Sorbonne.

3Nous remercions Hélène Thieulin-Pardo (Université Paris-Sorbonne, CLEA) pour ses conseils et son aide dans la mise en ligne de ce travail et Adeline Léandre (Université Paris-Sorbonne, CLEA) pour son aide précieuse dans la mise en forme des textes.

***

4Durant la construction des nations européennes − dont le long processus historique s’enracine au Moyen Âge pour s’affirmer à la période moderne −, certains espaces apparaissent tels des carrefours dont la situation géographique engendre des conflits d’intérêts et des jeux de pouvoirs incessants. Au fil du temps, se sont mêlés aux enjeux géopolitiques « naturels », propres à certains espaces – détroits, îles, ports maritimes ou « ports de montagne », cols et vallées transalpines ou transbalcaniques – des circonstances politiques et des particularismes hérités du Moyen Âge.

  • 1 Le terme français choisi pour traduire « encrucijadas » – celui de « carrefour » – offre le même ch (...)

5Il est vrai que la géographie du continent européen moderne, avec ses frontières fluctuantes, ses territoires mal définis, tant politiquement que religieusement, ses identités culturelles vrillées, permet d’appliquer ce concept de « carrefours / encrucijada1 » à de nombreux lieux et à de multiples situations.

6Pour autant, la monarchie espagnole des Habsbourg, composite et polyglotte dans la propre péninsule, multiculturelle et ouverte aux quatre vents européens, se voit confrontée de plein fouet aux conflits, aux croisements et aux hybridations de toutes sortes durant les XVIe et XVIIe siècles. Sa situation politique et militaire, l’essence catholique de la monarchie, l’exaltation hégémonique sur les terres et sur les mers, la lutte parfois acharnée pour la défense des derniers bastions de pouvoir, ont inévitablement conditionné sa présence sur la scène européenne durant ces deux siècles.

7Mais cette affirmation espagnole – et non plus seulement castillane – dans tous les domaines (politique, militaire, économique, religieux ou culturel) marqua-t-elle véritablement d’une empreinte tangible ces territoires et ces cultures ? Quelles en furent les conséquences, éphémères ou durables ? Quel rôle, en définitive, joua la monarchie espagnole dans l’émergence de ces identités politiques et religieuses diverses ? Enfin quelle appréhension eurent les propres Espagnols ou sujets du roi d’Espagne de ces situations ô combien complexes, conduisant à des compromis non moins complexes ?

8Le déclin de la monarchie espagnole – souvent qualifié de décadence – ou peut-être la réminiscence en négatif de son pouvoir si accablant par le passé, semble avoir presque effacé le souvenir de son passage dans les territoires par elle dominés : les terres italiennes de Naples et de Lombardie, la Sicile, la Sardaigne, les Pays Bas, la Franche-Comté, les frontières de l’Empire, les cols alpins, etc. Une question toutefois demeure : son rôle dans la formation des identités européennes émergentes fut-il décisif ?

9Cette rencontre – réunie sous les auspices de la Fondation Casa de Medina Sidonia, à Sanlúcar de Barrameda, en novembre 2011 – avait pour ambition de tenter d’apporter quelques réponses à ces questions en suspens, à partir d’exemples contrastés de carrefours / encrucijadas européens – croisements géographiques ou confrontations de situations −, en donnant au vocable toute sa gamme sémantique depuis les carrefours, les chemins intriqués, les lieux d’échanges informels, les conflits, les hésitations, les choix et les partis pris, en définitive. Les textes présentés sont ainsi quelques-unes des réponses apportées à des questionnements qui demeurent, laissant la voie ouverte à des recherches futures.

Haut de page

Notes

1 Le terme français choisi pour traduire « encrucijadas » – celui de « carrefour » – offre le même champ sémantique que le vocable espagnol à la condition de considérer tous ses possibles, tels que les définit Alain Rey dans le Dictionnaire historique de la langue française : « Le mot désigne l’endroit où se croisent plusieurs chemins. Au XIXe siècle, par un rappel de la symbolique antique – notamment le jeune Hercule placé au carrefour de la vertu et du vice −, il désigne abstraitement une conjoncture où l’on doit choisir entre plusieurs voies […]. Par analogie, en mettant l’accent sur la pluralité, il désigne un lieu de confrontation d’idées, de cultures, de tendances diverses […] ».

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Araceli Guillaume-Alonso, « La monarchie espagnole aux carrefours de l’Europe (XVIe-XVIIe siècles). Territoire, identités, conflits », e-Spania [En ligne], 24 | juin 2016, mis en ligne le 15 juin 2016, consulté le 26 mars 2017. URL : http://e-spania.revues.org/25625 ; DOI : 10.4000/e-spania.25625

Haut de page

Auteur

Araceli Guillaume-Alonso

Université Paris-Sorbonne, CLEA (EA 4083)

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de la revue e-Spania sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo CLEA
  • Logo GDRE AILP
  • Logo DOAJ
  • Revues.org