Navigation – Plan du site

Alexandra MERLE et Araceli GUILLAUME-ALONSO (dir.), Les voies du silence dans l’Espagne des Habsbourg

Paris : PUPS, 2013, 387 p. ISBN: 978-2-84050-898-4

Cet ouvrage propose d’examiner une image souvent associée à l’époque des Habsbourg et liée à la « légende noire » antihispanique, celle d’une Espagne contrainte au silence, où toute dissidence était combattue et châtiée, au point de nuire à l’évolution de la pensée.
La réflexion sur le silence dans la pensée espagnole, ses représentations dans les arts et la littérature et les voies par lesquelles le silence est en effet recommandé ou imposé sont l’objet d’une analyse précise. Mais l’ouvrage s’attache aussi à montrer comment la volonté d’imposer silence a pu être parfois déjouée, comment même elle a pu produire des effets inattendus, stimuler la créativité et donner lieu à des stratégies de récupération afin de « jouer du silence ». Enfin, au-delà de cette rhétorique de contournement, était-il possible de rompre le silence dans l’Espagne des Habsbourg ? On verra se dessiner une évolution vers l’éclosion et l’élargissement d’un espace de critique, qui deviendra au cours du règne des Habsbourg un espace public offrant des voies de plus en plus larges à la transgression.
Voir la table des matières en document annexe.

Document annexe

Haut de page
  • Logo CLEA
  • Logo GDRE AILP
  • Logo DOAJ
  • Revues.org