Navigation – Plan du site

Carlos HEUSCH, L’invention de Rojas : La Célestine

Paris : CNED / PUF, 2008, 165 p.

Extrait de la quatrième de couverture :

« Fernando de Rojas avait raison de dire qu’une œuvre comme la sienne n’avait jamais été vue ni entendue auparavant en Espagne. Très librement inspirée de la comédie latine de Térence et des auteurs italiens de la fin du Moyen Âge, La Célestine (ca. 1500) propose pour la première fois, dans un théâtre d’une densité fabuleuse, une comédie des passions – la luxure, la cupidité, la vengeance… – qui s’achève de façon tragique. C. Heusch analyse le processus de création de La Célestine pour essayer de comprendre comment une œuvre aussi radicalement nouvelle et subversive a été possible dans l’Espagne des Rois Catholiques. »

  • Logo CLEA
  • Logo GDRE AILP
  • Logo DOAJ
  • Revues.org