Navigation – Plan du site

Amaia ARIZALETA (éd.), Poétique de la chronique. L’écriture des textes historiographiques au Moyen Âge (péninsule ibérique et France)

CNRS - Université de Toulouse-Le Mirail, Collection « Méridiennes », 2008, 304 p.

La réunion des deux notions d'historiographie et d'écriture au sein d'une même expression semble profondément légitime lorsque l'on s'intéresse à cette forme textuelle qu'est la chronique médiévale : l'historiographie se définit en effet comme un discours sur le passé à mi-chemin entre art et science. La chronique médiévale ne saurait par conséquent être exclusivement conçue comme une source d'information, mais comme objet de langage, redevable d'une lecture littéraire, objet donc d'une poétique, d'une analyse du système interne du texte qui met l'accent sur les procédés stylistiques qui caractérisent l'écriture.
Sur ce constat reposent les quatorze travaux qui composent le présent volume. Chacune des contributions cherche à démontrer, au moyen de techniques et de perspectives différentes, que les chroniques, attachées au décompte du temps et à la mention brève des événements et traditionnellement considérées comme étant des manifestations d'un genre mineur, sont bel et bien des exercices de style. Étudier la poétique de la chronique médiévale équivaut donc à se pencher sur la fabrication d'un langage littéraire.

Documents annexes

Haut de page
  • Logo CLEA
  • Logo GDRE AILP
  • Logo DOAJ
  • Revues.org